index du site, recherche
Océan Atlantique
Antilles / Caraïbes
la Méditerranée
Océan Indien
Océan Pacifique
Littérature - index
Georges Castera
« île en île » - page d'accueil
espace

Georges Castera espace
photo © Jean-François Chalut / CIDIHCA
Port-au-Prince, 1992

Georges Castera fils est né le 27 décembre 1936 à Port-au-Prince (Haïti), fils du médecin haïtien Georges Castera et d'Irène Aubry. Très jeune, il commence à écrire dans ce Port-au-Prince fasciné par les lettres. Il rencontre des auteurs comme René Bélance, Jacques-Stephen Alexis, Félix Morisseau-Leroy, Paul Laraque, les frères Marcelin, Anthony Lespès et des peintres comme Bernard Wah, Hervé Télémaque, Jacques Gabriel, Dieudonné Cedor, Max Pinchinat, Roland Dorcely... À partir des années 50, il se fait connaître dans les journaux de Port-au-Prince et est accueilli chaleureusement par les aînés.

En 1956, il part pour l'Europe. Il découvre en France une jeunesse curieuse de révolutionner le monde. Surréaliste et marxiste, dans ses écrits, il prend le parti des petites gens et chante leur face à face quotidien avec la vie. Heureusement que chez Castera, la poésie et la révolution (à venir et à faire) font toujours bon ménage.

Il entame des études en médecine en Espagne qu'il abandonne pour suivre une carrière poétique. Militant de gauche, toutes les luttes du monde qui entendent libérer l'Homme l'intéressent. Son œuvre est une révolte contre l'injustice, la misère et la répression et un pari sur l'amour et le désir.

Dans les années 1970, on le retrouve aux États-Unis où il travaille au théâtre avec les metteurs en scène Syto Cavé et Hervé Denis. Il prend une part active dans l'organisation politique de la communauté haïtienne de New York et dans la formation de la troupe de théâtre Kouidor.

À la chute de Duvalier en 1986, Georges Castera rentre à Port-au-Prince, après 30 ans d'exil et contribue à la formation poétique des jeunes tant de Port-au-Prince que de la province, à l'aide de ses lectures et interventions publiques, souvent avec des amis écrivains comme Anthony Phelps et Syto Cavé.

Il vit actuellement à Pétion-Ville où il partage son temps entre l'édition et l'écriture. Poète, dessinateur et directeur littéraire aux éditions Mémoire, il écrit en français, en créole et en espagnol. Il est membre fondateur de l'Association des écrivains haïtiens.

Georges Castera est l'une des plus grandes figures de la poésie haïtienne contemporaine. Quelques-uns de ses poèmes créoles ont été mis en musique par Lody Auguste, Atis Endepandan, Pierre-Rigaud Chéry, Marcel Nouvrier et Wooly Saint Louis Jean.

– Rodney Saint-Éloi

espace

bleu

Oeuvres principales:

Poésie en créole:

Poésie en français:

Poésie sélectionnée parue dans des ouvrages collectifs:

Poésie en espagnol:

Théâtre:

Poésie-jeunesse:

Essais et articles sélectionnés:

Conférences sélectionnées:

Enregistrements sonores:

Traductions en créole par Georges Castera:

Dessins de Georges Castera:

Participation à des jurys:

Hommages et distinctions à Georges Castera:

bleu

Sur Georges Castera:

bleu

Traductions:

In English:

espace
Sites et liens sélectionnés
Liens sur Georges Castera
espace

textes de Georges Castera sur Île en île:

Boutures - revue semestrielle d'art et de littérature

ailleurs sur le web:

Retour:

bleu
 
« île en île » - page d'accueil
index du site, recherche
Océan Atlantique
Antilles / Caraïbes
la Méditerranée
Océan Indien
Océan Pacifique
 
Dossier Georges Castera préparé par Thomas C. Spear
tous droits réservés © 2003-2013
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/castera.html
mise en ligne : 30 septembre 2003 ; mise à jour : 15 avril 2013