index du site, recherche
Océan Atlantique
Antilles / Caraïbes
la Méditerranée
Océan Indien
Océan Pacifique
Littérature - index
Imasango
Île en île - page d'accueil
espace

Imasango espace
photo © Bruno Doucey
Poindimié, 2011

Imasango naît le 15 février 1964 en Nouvelle-Calédonie, dans une famille dont l'arbre généalogique témoigne de la complexité historique et humaine de l'archipel.
Côté paternel, sa grand-mère est enseignante, fille d'un négociant arrivé sur le territoire à la fin du XIXe siècle ; son grand-père est fils d'un comptable venu de la région Rhône-Alpes et d'une aristocrate anglaise.

Une toute autre histoire se raconte côté maternel. Sa grand-mère est la fille d'une orpheline kanak de l'insurrection conduite en 1878 par le Grand chef Ataï, et d'un Indien né à Canala, sur la côte Est de la Grande Terre calédonienne, lui-même descendant des Malabars de la Réunion, venus en Nouvelle-Calédonie pour y cultiver la canne à sucre.

Antagonismes

Si c'est avec son père que la petite fille, de longues après-midi durant, contracte le goût de la calligraphie et des belles lettres, c'est chez cette grand-mère vivant en brousse qu'elle s'immerge, lors des vacances scolaires, au profond d'une nature calédonienne où elle aime aujourd'hui encore à se ressourcer. Et c'est par fidélité à sa parole de conteuse qu'elle préfèrera longtemps dire ou incarner au fil d'expositions éphémères sa poésie, sans chercher forcément à la publier.

« Ma grand-mère maternelle est de ceux dont on a bafoué l'identité, note-t-elle, évoquant le passé colonial de la Nouvelle-Calédonie et l'écart culturel, social entre les deux branches familiales dont elle est issue. J'ai essayé de me construire avec ces antagonismes ; c'est la poésie qui m'a permis de concilier ces deux visions sans avoir le sentiment de trahir les uns, ou les autres. »

Dans cet esprit, elle explore particulièrement le champ de la poésie visuelle, au fil d'expositions singulières, qui jalonnent son parcours d'écriture.

Partir, revenir

De l'école primaire à la Vallée du tir, quartier populaire de Nouméa, Imasango garde le souvenir d'une cour où se côtoient Kanak, Wallisiens, Tahitiens, Antillais... et de son insoumission. En 1981, elle a tout juste 17 ans lorsque sonne l'heure de quitter sa terre natale pour mettre le cap sur la France où l'attend un parcours en khâgne, qu'elle effectue à Aix-en-Provence, avant de filer vers Toulouse. À l'université, elle choisit d'étudier l'espagnol par intérêt précise-t-elle « pour la musique de la langue, les civilisations précolombiennes, les auteurs latino... ». En 1984, elle part en Espagne où elle vit un an, découvre une vie culturelle intense et socialement innovante, fait une incursion du côté du théâtre. Elle revient en France pour passer le CAPES, concours qui, à sa demande, la conduira en Martinique où elle prend son premier poste en 1986. Elle effectue alors ses premiers voyages en Amérique du Sud, continent avec lequel elle entretient des liens profonds. Puis en 1988, c'est le retour en Nouvelle-Calédonie, où elle exerce toujours son métier d'enseignante.

Partages

Imasango est l'auteure de plusieurs recueils, où sa poésie entre volontiers en correspondance avec d'autres formes, telles que les photographies de Claude Beaudemoulin dans Comme un arbre dans la ville, ou les sculptures de Maryline Thydjepache dans Parole donnée. Elle est également présente dans plusieurs anthologies, notamment Outremer - Trois océans en poésie et Enfances, aux Éditions Bruno Doucey, où est également édité son recueil Pour tes mains sources. Elle signe également une nouvelle dans Partir sans passeport, aux Éditions Desnel.

Impliquée, voire à l'origine de projets ayant pour ligne de force le partage des cultures et la promotion d'une poésie à la portée de tous, elle est familière de brèves performances où, accompagnée de son fidèle complice, le musicien Sikin, elle donne à entendre sa poésie, une poésie qui pour elle continue fondamentalement d'être faite pour être dite.

« Par son lyrisme sensuel, écrit Bruno Doucey, poète et son éditeur, Imasango interroge la part métisse de nos identités, rappelant que la poésie s'exprime toujours à tu et à toi. Dans la mangrove des passions, voix mêlées et corps emmêlés disent, avec une mystérieuse évidence, que les mots servent à tresser la natte de notre humanité. »

Imasango est membre de l'Association des écrivains de la Nouvelle-Calédonie.

espace

bleu

Oeuvres principales:

Poésie:

Discographie:

Textes parus dans des revues et dans des ouvrages collectifs:

Expositions / Poésie visuelle:

espace
Sites et liens sélectionnés
Liens sur Imasango
espace

ailleurs sur le web:

Retour:

bleu
 
« île en île » - page d'accueil
index du site, recherche
Océan Atlantique
Antilles / Caraïbes
la Méditerranée
Océan Indien
Océan Pacifique
 
Dossier Imasango préparé par Anne Bihan
tous droits réservés © 2012-2013
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/imasango.html
mise en ligne : 7 septembre 2012 ; mise à jour : 20 février 2013